Cusco, part 2 : LE Machu Picchu… Chinchero et Ollantaytambo au passage

Cusco a beau regorger de trésors du patrimoine inca, le but ultime de toute visite dans la région est le Machu Picchu, la légende. Et c’est toute une expédition !

Nous sommes partis de Cusco au matin. En minibus privé cette fois. Négocié par Alan ce n’est pas si cher que ça. Nous nous sommes arrêtés rapidement à Chinchero, autre site inca. N’ayant que peu de temps nous n’avons pas pris de guide. N’ayant pas pris de guide… nous n’avons vu que des vieilles pierres !
Nous avons enchaîné par Ollantaytambo. Très belle citadelle là encore. Nous n’avons d’ailleurs pas regretté le guide trouvé sur place qui s’est avéré très compétent dans ses explications. Enfin quand je dis « trouvé », c’est plutôt eux qui nous trouvent à peine arrivés.

D’Ollantaytambo nous avons pris le train pour Aguas Calientes, qui semble désormais s’appeler Machu Picchu Pueblo. Surement plus vendeur. Nous aurions pu prendre le train directement de Cusco. Mais quand on voit qu’il nous en a déjà couté 130$ l’aller-retour pour même pas 4h de train au total, on bénit la baisse du dollar ! M’enfin, le Machu Picchu se mérite… (pour ceux qui veulent le mériter encore plus, des possibilités existent à pied, mais armez vous de courage et d’un peu plus de temps). Arrivés à Aguas Calientes nous avons repéré l’hôtel (une nouvelle fois conseillé par Alan) et nous nous sommes couchés tôt, très tôt.
Ah si, j’oubliais… nous avons bien sur mangé avant de nous coucher ! Et pour ça, à Aguas Calientes, il y a 1 lieu dont tout le monde nous avait parlé. El Indio Feliz. Alors certes, c’est un peu cher. Bon ok, très cher comparé au Pérou. En gros les prix d’un bon restau français. Mais si ça fait un moment que vous êtes au Pérou et avide de bonnes choses, n’hésitez pas une seconde. C’est à tomber par terre !

Galerie complète


Le lendemain, lever à 3h, rendez-vous à 3h30 au départ des bus :-S . On m’avait parlé de 4h avant le départ (les premiers bus mettent en route à 5h !) mais les derniers renseignements sur place nous ont incité à y aller encore plus tôt. Finalement ils n’avaient pas tout à fait tort. La file d’attente se remplit super vite. Après quelques frayeurs lorsque nous découvrons que nous ne sommes pas dans la bonne file pour acheter les billets de bus, qu’il faut aussi en faire une autre, les bus finissent par arriver… à peine après Quentin, parti acheter les tickets. Nous sommes dans le 3ème bus. Faites le compte, ça fait environ 100 personnes arrivées avant nous, avant 3h30 ! Pire, en haut nous sommes autour du numéro 360 à l’entrée du site. Hé oui, d’autres sont montés à pied. Tout juste pour pouvoir accéder à Wayna Picchu, réservé aux 400 premiers chanceux.

Les portes du site s’ouvrent enfin. Les nuages ne sont pas encore levés. On ne verra pas le lever de soleil. D’un autre coté ça donne une ambiance encore plus mystique. On suit la foule, on a pas vraiment de plan et la visite guidée commence d’ici une heure. On essaie de trouver un bon angle pour les photos. On en prend des centaines. On ne peut pas repartir sans une photo réussie devant le Machu Picchu ! La suite, je vous la laisse en images…

Galerie complète

La journée est passée à une vitesse folle. Entre la visite guidée avec le plus grand groupe du monde (une 50aine de personne alors qu’on nous avait « vendu » un groupe de 20 max), les 3 passages au « point photo » pour profiter à chaque fois d’une luminosité meilleure que la précédente, la montée au Wayna Picchu, la montagne dans le fond sur les photos précédentes… Au vu de l’heure nous sommes même redescendu en bus et non à pied comme prévu ! Il faut dire que le Wayna Picchu nous avait quand même déjà un peu cassé les pattes. 🙂

Notre parcours au Machu Picchu, dont la montée au Wayna Picchu :

Rubrique Conseils aux Voyageurs :
Premièrement : Ca vaut vraiment le coup de se lever tôt ! Sinon la montée au Wayna Picchu vaut la peine aussi, malgré ce qu’en disent certains. On y a vraiment l’impression d’être au delà de tout, à quelques mètres du ciel, et si la vue sur le Machu Picchu de là haut n’est pas la plus belle, elle est super impressionante. Et ne vous faites pas avoir comme nous sur le guide réservé à l’avance qui vous colle dans un groupe de 50 personnes : c’est quasi impossible à suivre, désagréable, et looooong ! Des guides peuvent se trouver sur place. A combien, ça je ne sais pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *