Me voilà (r)assurée …

Aujourd’hui, nouvel article d’ordre pratique qui pourrait servir à d’autres : comment obtenir une assurance responsabilité civile pour stage à l’étranger ?

La première réponse qui vient à l’esprit est souvent : « bah on s’en fout, on doit bien être couvert quelque part avec toutes les assurances qui nous entourent… on verra là bas » … ce qui n’est peut-être pas faux. Oui mais voilà, l’université réclame le papier pour nous laisser partir !

J’appelle donc mon assurance, la MAHIF, qui me répond « pas de problème on vous envoie le papier ! ». Quelques jours plus tard, je le reçois, il s’agit d’une assistance, pas d’une responsabilité civile.
Je rappelle. On me renvoie un nouveau papier. Une attestation de responsabilité civile. Qui ne porte pas la mention « à l’étranger ».
Là, je commence à m’énerver. Je rappelle. J’explique que Quentin l’a eu, lui, ce maudit papier (par cette même assurance bien sur). On commence à me dire que je ne l’aurais jamais, que ça ne se fait pas, que ce n’est pas possible !
Grrrrr… Je me déplace à Lille ! Enfin, on me donne une info constructive : il se peut qu’il manque une option à mon contrat pour bénéficier de cette garantie. Je souscris l’option. 100€ par an.
Quelques jours plus tard… je reçois le papier qui indique clairement « responsabilité civile stage à l’étranger« . Oui, oui, vous ne revez pas, la mention « stage à l’étranger » apparait et est barrée !!!
Double grrrrrrrrrrrrrrr ! Je rappelle, on me dit une nouvelle fois que ce n’est pas possible, que même si Quentin a eu le papier, il n’est pas valide, que la MAHIF ne pourra jamais rien pour moi.
Soit. Admettons. Adieu la MAHIF… et de préciser que pour résilier mon option à 100€ complétement inutile, je dois maintenant envoyer un recommandé. Coût de l’opération : 5€ de courrier. Et je suis gentille, je compte pas le prix du téléphone !

Pendant ce temps, Nicolas appelle son assurance, la MASSIF. On ne sait jamais.
Et là, surprise : accueil très chaleureux, on ne comprend pas que la MAHIF ne puisse rien faire, on lui dit que chez eux c’est inclus dans le contrat responsabilité civile normale, autour de 35€ par an (hors frais d’adhésion MASSIF d’une quinzaine d’euros), aucun problème puisque c’est un stage non rémunéré de moins de 3 mois. Enfin une solution ?…
J’appelle donc à mon tour, le même jour, pour procéder à la souscription. Bien entendu, je tombe sur un nouvel interlocuteur, qui me fait vite déchanter : « Ah bin non Madame, aucune chance qu’on vous fasse ce type d’assurance, surtout si vous n’êtes pas encore sociétaire, et vous ne trouverez personne qui vous la fera, trop risqué ! ». Et de rajouter : « Vous avez le nom de la personne qui a renseigné votre ami ce matin ? Attendez je vais chercher… va falloir que je lui refasse une formation ! ».
Pffffff… (on passe de l’énervement au dépit au bout d’un moment)

Bon allez, je vois que vous l’attendez tous, voici la conclusion de l’histoire, LA solution ! Il a finalement fallu se tourner vers La Médicale. Le budget n’est pas négligeable (110€ pour 3 mois) mais le contrat nous apporte également des garanties supplémentaires sur les bagages ou d’éventuels retards, reports de départ, voire rappatriement.
Ouf, me voilà (r)assurée

Je tiens à préciser pour ceux qui se trouveraient dans ce cas de figure que cette solution reste un dernier recours désespéré car d’autres comme Quentin ont réussi a obtenir ce papier sans aucune difficulté… Peut-être qu’en s’y prenant plus tôt, autrement, ou avec encore plus de persévérance (si seulement c’est possible), j’y serais arrivé, qui sait ? …

* Les noms réels des assurances en cause ont volontairement été modifiés pour que vous ne puissiez pas les reconnaître 🙂
** A l’occasion je pourrais aussi vous faire un article sur le transfert à un nouveau nom d’une ligne Neuf, la prise en charge des mutuelles à l’étranger (enfin là j’attends d’être sure d’avoir réussi) ou encore comment aller à la pêche aux informations (bourses, …) quand il est difficile de communiquer avec l’université.

Une réflexion sur « Me voilà (r)assurée … »

  1. Désolée de ces mésaventures… Je suis la maman de Quentin, assurée à la « Mahif » depuis 37 ans… Et j’ai ajouté des options au contrat de base au fil du temps, des naissances, des études, etc. Alors j’ai VAM, RAQVAM, PACS et PRAXIS, peut-être te manque-t-il une de ces options ? Ou alors n’es-tu pas tombée sur la bonne personne ? C’est bizarre cette histoire… En tous cas, bon courage et bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *