Et la machine s’embale !

Voilà une semaine qu’il pleut, avec un ciel gris-souris à vous fendre l’âme… (« C’est le Nord », dirait l’autre) De quoi nous enlever toute nostalgie du départ, quoi !

Enfin… Normalement ! Voilà t-y pas qu’une de nos aventurières nous fait des crises de panique à cause des récents déboires de l’aviation civile et de notre compagnie préférée… Bon, effectivement, pharmaciens oblige, la solution est toute trouvée : des anxiolytiques pour la demoiselle ! (bon, pour le moment ce ne sont que des conseils qu’on lui donne, on ne va pas la droguer à l’insu de son plein gré… Quoique…)

Sinon, tout vient à point à qui sait attendre, nous voici en plein dans les dernières questions d’organisation : plan de transport jusqu’à Roissy pour le jour J (on est quand même à J-12 !), préparatifs administratifs (achats de dollars US, le sol péruvien étant une denrée rare sur le sol français, même la Banque de France n’en a pas… Enfin, elle a pas de dollars non plus, alors…), et puis la fameuse étape des V.A.L.I.S.E.S !

(Je sais pas pour vous, mais j’ai toujours du mal à ne pas prévoir trop, mais là, pas le choix : 20 kg, c’est le maximum et il faut prévoir de la place pour les souvenirs et les nombreuses commandes de bonnets péruviens, lama en peluche et autres flûtes de pan, reçues de nos famille ! D’ailleurs, je lance un appel à tous : Non, nous ne sommes pas une entreprise d’exportation de spécialités péruviennes !) 

Impression d’avoir trop de choses à faire d’ici le départ ? Non, vous rigolez, on sera prêt à temps, et tous les 4, of course

2 réflexions au sujet de « Et la machine s’embale ! »

  1. Allez, comme je vous rejoins pour un peu moins longtemps, j’ai besoin d’un peu moins d’affaires, je peux ptet vous aider à ramener quelques souvenirs en mutualisant les bagages. Grand seigneur non ? 🙂

    Sinon Virginie avait une idée : se « forcer » à emmener un max de Nutella à l’aller pour s’assurer d’avoir l’équivalent de place libre pour le retour. Et hop, d’une pierre deux coups ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *